Biodiv : un projet pour connaître et protéger la biodiversité

L'Association de Protection du Cadre de Vie et de l'Environnement Balmanais (APCVEB), a mis en place, dans le cadre de l'Agenda 21 de la commune de Balma (31), un site internet contributif destiné à permettre aux habitants de la commune de mieux connaître la biodiversité qui les entoure. Le site Biodiv.Balma est ainsi né en 2008, se développant et s'améliorant continument depuis.

A partir de 2015, l'APCVEB a proposé à des associations d'environnement de partager le logiciel du site, afin de leur permettre d'entreprendre des initiatives similaires. C'est ainsi qu'est né le site Biodiv.Sone sur la commune de St Orens de Gammeville.

Biodiv.fr : un domaine pour développer des projets

Dix ans après la première observation, l'APCVEB franchit une nouvelle étape en ouvrant le domaine biodiv.fr.

Il s'agit désormais de partager non seulement le logiciel, mais aussi l'infrastructure des sites Biodiv, afin de mutualiser les efforts et les connaissances. Il n'est donc plus nécessaire, pour une association d'environnement souhaitant se lancer dans l'aventure, de disposer de compétences informatiques : l'APCVEB propose ce service.

Avec cette initiative, biodiv.balma devient balma.biodiv.fr, ouvrant ainsi la porte à la création de ma-commune.biodiv.fr.

Biodiv.fr : bientôt chez vous ?

Vous êtes une association et vous souhaitez ouvrir un site contributif sur votre commune ? Contactez l'APCVEB et déployez votre propre site Biodiv !

Bien entendu, si vous le souhaitez, vous pouvez héberger un site Biodiv directement vous-même. Là encore, contactez-nous.

A chacun son rôle ...

Tout visiteur d'un site Biodiv peut consulter les observations, les fiches dédiées à chaque espèce, et effectuer des recherches textuelles sur les données du site.

Pour déposer des observations, il est nécesaire de s'inscrire sur le site, par le biais d'un formulaire. Ce processus est entièrement automatique. Un observateur inscrit peut, créer des observations, ajouter des photos, les redimensionner, les signer, attacher des enregistrements MP3. Il peut également modifier à chaque instant ses propres observations. Il peut en particulier déclarer le lieu d'observation comme confidentiel : l'adresse et la position géographique ne seront alors visibles que de lui et des administrateurs du site.

Un administrateur peut promouvoir un observateur en tant que rédacteur. Il pourra alors rédiger des articles ou des fiches espèce, importer des observations en masse, ou encore accéder à des fonctions de recherche par zone géographique.

Des données maitrisées

Les sites Biodiv s'appuient sur une base de données offrant de nombreuses fonctions aux administrateurs, qui peuvent notamment :

  • Publier articles et fiches, et les organiser en rubriques
  • Gérer les profils des différents utilisateurs
  • Associer les observations aux fiches, et corriger les erreurs
  • Forcer la confidentialité des espèces protégées
  • Définir des lieux géographiques sous forme de polygones pour y associer dynamiquement des observations
  • Générer des rapports par lieu, espèce ou observateur
  • Exporter des données vers des systèmes d'information géographiques
  • Générer des catalogues d'espèces et d'observations
  • Importer et exporter des observations dans le cadre d'échanges naturalistes
Une contribution à l'inventaire national

Les sites Biodiv permettent de bénéficier de la classification TAXREF des espèces, maintenue par le Muséum National d'Histoire Naturelle. Ce lien permet de naviguer automatiquement, depuis une fiche espèce, vers la page correspondante de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN). Il permet également de normaliser les échanges d'observations, en utilisant une classification commune des espèces.

Parmi les fonctions d'exportation, Biodiv supporte le standard SINP, défini par le Muséum National d'Histoire Naturelle, et utilisé par les observatoires régionaux de la biodiversité. C'est par ce biais que Biodiv.Balma contribue à l'observatoire d'Occitanie.